mardi 25 avril 2017

Comme des images

Auteure: Clémentine Beauvais
Éditeur: Sarbacane
Collection: X'
Pages: 204
Parution: 5 février 2014
EAN: 9782848656601

Il était une fois des ados sages comme des images, au prestigieux lycée Henri-IV, à Paris. Un lycée où les élèves, dès la seconde, se voient déjà en avocat, en médecin, en ministre.
L'histoire commence le jour où Léopoldine a rompu avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Timothée, par vengeance peut-être, a envoyé un mail avec une vidéo de Léopoldine, à tout le monde. Ses amis, sa sœur jumelle Iseult, les profs, les lycéens, les parents: tout le monde.



Mon avis:

Ce livre me laisse mitigée. Ce n'est pas le genre de livre qu'on pose et que l'on peut facilement passer à autre chose; c'est le genre de livre qui vous fait réfléchir une fois la fin arrivée. Il est étrange et j'ai apprécié.

On plonge directement dans le vif de l'histoire: un drame a eu lieu dans le lycée. Mais on fait une sorte de flash-back nous racontant l'histoire de Léopoldine et de ce que son ex, Timothée qui a envoyé un mail sur quelque chose la concernant. Il y a aussi Iseult, la sœur jumelle de Léopoldine, dont on nous annonce son histoire. Ce qui fait que durant tout le roman il y a un suspens constant de savoir le pourquoi du comment de ce drame. La morale de ce roman est présente du début à la fin, il ne faut pas se fier aux apparences. On a envie de comprendre, de savoir, de rentrer dans ce lycée pour y découvrir la vie des étudiants.
Mais voilà, la façon dont l'histoire est amenée est de manière détachée et enfantine, quoique poétique me déconcerte.

Les personnages n'ont pas réussi à m'attendrir, j'avais l'impression d'être détachée de tous les personnages qui ornent tous un masque et se cachent derrière. Le monde du lycée Henri-IV est mystérieux, prétentieux, orgueilleux. Et le peu qu'on en apprend va jusqu'à nous dégoûter.

Le sujet, quand même assez grave est amenée de façon humoristique à travers notre narratrice que je trouve plutôt étonnante, je crois que c'est sûrement à cause de ça que j'ai eu du mal à accrocher. La manière dont l'histoire est amenée m'a dérouté et perturbé, ça cassait tout le message que l'auteur faisait passer sur ce tragique évènement, on ne comprend pas bien les actions, les paroles de notre narratrice.

Je suis à la fois chamboulée et mitigée, ce roman me laisse sans voix mais je me doutais de la fin. Je suis déroutée par l'histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire