dimanche 26 mars 2017

Cinquante nuances tome 1, Cinquante nuances de Grey

Auteure: E.L. James
Éditeur: JC Lattès
Collection: -
Pages: 551
Parution: 17 octobre 2012
EAN: 9782709650564

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…


Mon avis:

Après en avoir énormément entendu parler, autant le film que le livre qu'on me rabâchait à longueur de temps depuis la sortie du premier film je ne souhaitais pas lire ce roman. Mais une amie qui n'a pas l'habitude de lire ce genre de livres l'a lu et l'a adoré, par la même occasion elle me l'a très bien vendu. Alors je me suis jetée dessus pendant le week-end, d'autant plus que je l'ai eu gratuitement, et il faut dire que c'est un coup de cœur inattendu.
On peut dire qu'en ce moment j'ai de la chance côté lecture, vu tous les coups de cœur de ces derniers romans, j'en suis rarement déçu.

L'histoire se met en place rapidement, on ne tourne pas autour du pot pendant la moitié du livre, ce qui a été un énorme point positif. La romance se fait rapidement, voir trop rapidement mais cela nous rend très vite accro. Je pense qu'en ce moment je dois avoir besoin de truc assez niais et bien clichés pour apprécier ce roman qu'en règle générale je n'aurais pas touché. C'est l'histoire avec l'homme dominant, bon c'est pas un badboy alors ça passe, mais il est richissime, elle n'a presque pas un rond... En plus le pire dans tut ça c'est Anastasia, elle est horriblement naïve, elle ne sait rien, est prude et très enfant. Ce qui est un cliché que je ne supporte pas.
Plus on avance dans l'histoire, plus on est avide de savoir, de nouvelles intrigues se mettent en place auxquelles la réponse n'est pas imminente.

L'évolution des personnages est très intéressante dans ce roman, on passe d'une jeune fille plus que naïve et prude à quelqu'un de mûr qui sait prendre des choix, à mon plus grand soulagement. On nous laisse voir un Christian Grey sous un angle dur et froid, mais plus on avance plus on regarde sous la carapace en éprouvant de nouveaux sentiments envers ce personnage qui se brise derrière son masque de monsieur parfait qui contrôle tout. Cette évolution nous laisse dans l'intrigue de savoir comment ce développement va continuer après.

En tout cas la plume de l'auteur nous vole notre souffle, on ne voit pas le temps s'écouler et les émotions et les sentiments sont très bien transmis. 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire