mardi 20 décembre 2016

Everything everything

Auteure: Nicola Yoon
Éditeur: Bayard
Collection: -
Pages: 360
Parution: avril 2016
EAN: 9782747052788

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors.
Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis:

Alors voilà, je voulais l'acheter, mais lorsque je l'ai vu au CDI je n'ai pas hésité une seule seconde. Je suis bien heureuse de ne pas l'avoir acheté, car je suis assez mitigé le concernant.
L'histoire me convenait pourtant plutôt bien, mais dans cette romance tout allait trop vite, c'était toujours trop facile, et ça commençait à me taper sur les nerfs.

On rencontre Madeline, l'enfant malade qui a interdiction de sortir de sa maison, et personne ne peut entrer à moins d'avoir passé une bonne heure à être lavé avec de l'air purifié. Elle fête ses dix-huit ans et déjà, c'est l'héroïne qui à tout pour souffrir, elle est malade et ne pourra jamais vivre normalement, et en plus son père et son frère sont morts dans un accident de la route lorsqu'elle était âgée de six mois. Il y a son voisin, avec qui ils vont s'aimer éperdument alors qu'ils ne se sont vu que depuis deux jours, et il est aussi malheureux qu'elle... Bref Olliver, le jeune homme fait du parcours, il a une sœur qui fume et son père les bat. La joie absolue dans ce roman! 

Mais alors contre toute attente, j'ai persévéré, je le lisais très vite, et alors l'auteur nous fait une révélation à laquelle je ne m'attendais pas du tout, et qui a fait que j'ai beaucoup apprécié la fin de ma lecture. Je ne pourrais pas vous en dire plus, mais ça change tout le point de vue que l'on s'était fait sur l'histoire.
Continuons sur la lancée des points positifs, il se lit très rapidement, il est un peu addictif et j'ai beaucoup aimé le contenu de ce livre, en plus d'y avoir le texte, il y a des images, des mails, des ordonnances, des emplois du temps... Et puis, je suis une lectrice très très sensible alors forcément j'ai pleuré et ça m'a fait du bien.

Je pars donc sur une note positive avec ce roman qui était une pause dans mon Cold Winter Challenge.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire